AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la lueur des rêves, m'éteindre entre tes lèvres... | PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dove Zeesheyr
Welcome to Tijuana. Tequila, Sexo y Marijuana


Nombre de messages : 406
"Citation" : Avons nous-donc commis une action étrange? Explique si tu peux mon trouble et mon effroi: je frissonne de peur quand tu me dis "Mon Ange" et cependant je sens ma bouche aller vers toi...
Votre Avatar . : Jake Epstein
Date d'inscription : 04/01/2009

{Me; Myself & I.
Popularité:
5/100  (5/100)
"University; Who are you?_;: *You Gonna Far Kid' member
"Caractère; Points forts & faibles_;:

MessageSujet: A la lueur des rêves, m'éteindre entre tes lèvres... | PV   Jeu 8 Jan - 0:25

  • Nous vivons dans un monde où argent, catins, trafics et substances illicites dominent sur l'espoir. Vous savez l'autre côté, près de l'enfer là où les personnes dites normales ne vont jamais. Là où les gens sans problèmes ne mettent pas les pieds. Il n'y a rien à dire de plus, c'est indescriptible. Il y règne une atmoshpére si glauque et tendue. C'est sous tension, c'est prêt à exploser et sa vous ruine de l'intérieur comme de l'extérieur. On en sort pas indemne, on en sort pas si facilement. C'est tout une vie dont vous ne connaissez rien. Juste la vision extérieure que l'on vous bourre dans le crâne. C'est l'empire du sale et du médiocre. C'est le palace des mafieux et des dealeurs, c'est aussi le supermarché des junkee, des utopistes qui veulent du rêve en direct. Qui veulent de la réalité dans le mensonge. Qui veulent du plaisir à consommer, qui veulent diriger leur propres illusions.
    Dove était assit par terre, du moins recroquevillé sur lui même. Tremblant, les yeux rouges et le pétard à la main. Il était au point mort, il venait d'arriver en Caroline du Nord sans approvisionnement, il n'avait pas réalisé qu'il fallait qu'il se fasse des connaissances pour trouver un bon dealeur. Oui il lui restait de l'herbe mais rien de plus. Il se leva faiblement pour se diriger vers un type à l'allure étrange, il avait le regard brillant, des yeux d'un vert très peu commun. Il tirait anxieusement sur un roulé un peu cadavérique et semblait être un type assez agressif. Il regarda Dove de haut en bas et de bas en haut avec une minutie inquiétante et angoissante. Il fit un sourire diabolique, sadique mais empli de compréhension. Peut être avait-il déjà tout compris sans que Dove ne dise un seul mot? C'est une communication visuelle, oui Dove émane beaucoup de chose et on peu vite se faire une vague idée de qui il est sans lui dire un traître mot mais le mieux est de connaître avant de juger. Il prit Dove par l'épaule et l'entraina dans un petit recoin à l'abris des regards indiscrets. Dove sortit l'argent et l'homme sortit un sachet de poudre, un sachet de cachet et « my horse is brown » (non sa faut deviner j'aime trop l'expression). Dove saisit le tout, oui il avait eu pas mal d'argent avant de partir de Denver, il avait monté un petit trafic et vendre tout ses biens et ses plantes lui avait permi d'avoir un petit pactole pour ses début en Caroline du Nord. Il était assez démuni ici et ne pouvait se permettre de venir les poches vides.
    Dove s'éclipsa discrétement du recoin et retourna s'assoir par terre, il glissa le sachet avec le fameux cachet dans une poche de son jean et le fix dans l'autre puis se versa un peu de poudre sur le dos de la main, tenta avec ses doigts de faire une ligne à peu près correct avec le moyen du bord puis la... « renifla » pour parler dans un langage courant. Il rangea le sachet dans une poche (non mais il a pas cent poches dans la même que l'autre sachet).
    Dove regarda le décors, ce décors semblait différent à présent, plus familier, moins hostile. Dove fit un sourire ravis. Il vit alors le bonheur à portée des doigts, Le ciel plus près des lèvres et le froid beaucoup plus.. chaud. Il n'y avait plus de vent. La notion du mal et du bien n'était plus présente. Le danger inexistant et l'illusion avait prit la place de la réalité. L'utopie en poudre, le rêve à vendre...
    Il tremblait mais tout allait bien, il restait la à fixer les décombres d'une vie répugnante, sans penser rien, le regard vide. Le sol tombait, lui avec, les immeubles se dédoublaient ou changeaient de couleur. Toutes les choses rondes semblaient tourner et les gens était si étranges. Vous savez ils avaient tous un air... inexplicable. Et les bruits s'accentuaient!
    Dove vit un coin d'herbe, dans ce milieu goudronné jusqu'aux cigarettes il y avait un petit parc. Dove se leva non sans mal et tenta de marcher jusqu'au parc, ses pieds s'enfonçaient dans le sol à chacun de ses pas mais il continua puis il s'écroula littéralement dans l'herbe. Elle était plus douce que jamais, plus bleu que jamais. Dove en arrachait des poignées avec euphorie et la roulait sous les paumes de ses mains. Il était allongé et regardait le soleil puis le ciel sanglant. Il pouvait presque entendre les larmes des âmes déchirées par la douleur. Et lui aussi souffrait à sa manière. Son coeur battait la chamade, si vite que s'il se levait il ne pourrait se lever en fait. Il haletait, il riait... Il planait.

    Nowhere to run nowhere to ride in this world.
    Nowhere to stay anymore in this world...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A la lueur des rêves, m'éteindre entre tes lèvres... | PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sprite "Lueur" (Résolu)
» Scripte CSS lueur au passage d'in lien
» Lueur sur les liens du forum ~
» Lueur autour d'un texte
» Sprite lueur inactif si exporté dans un autre phi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Flavor of the week;; le forum de référence de PRD. :: « Other places » :: « Chapel Hill » :: -Ocean Ridge.-
Sauter vers: