AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans son appartement [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Davis
Charming Man, Charming Teacher


Nombre de messages : 69
"Citation" : "Ce n'est pas parce qu'une erreur est partagée par le plus grand nombre qu"elle devient une vérité"
Votre Avatar . : Patrick Dempsey
Date d'inscription : 01/01/2009

{Me; Myself & I.
Popularité:
0/100  (0/100)
"University; Who are you?_;: *History' teacher
"Caractère; Points forts & faibles_;:

MessageSujet: Dans son appartement [PV]   Dim 11 Jan - 17:17

    //
    Chapel Hill, Center Ridge,
    Jeudi, 18h45

    Jeudi soir, les cours venaient de terminer depuis une bonne demie-heure. Les élèves avaient regagné leur chambre ou leur appartement pour certains, les professeurs rentraient chez eux, ce fut d'ailleurs le cas de notre Franco-Irlandais. Au chaud dans son Pick up noir, il roulait doucement, compte tenu de la neige et du verglas qui recouvraient toute la ville. Plus que jamais, il fallait être prudent. Tournant de sa main froide le bouton qui mit du chauffage à l'intérieur du véhicule, il souffla un moment dans ses mains, attendant que le feu passe au vert. La nuit était déjà tombée depuis un bon moment, mais il n'y pensait pas vraiment. Il aimait cette période de l'année, comme quoi, il n'était pas un fan inconditionnel du soleil. Soit. Il ne remarqua pas la voiture qui le suivait jusqu'au Center Ridge, là où il résidait.

    Il arriva donc dans le lotissement qu'il partageait avec tant de personnes dont il ne connaissait même pas la moitié. Donc, il ne sembla pas prêter attention à la voiture qui arriva derrière lui, pensant que c'était un voisin. Sortant du véhicule, le vent glacé lui piqua les joues, et il marcha tranquillement vers la porte de son petit appartement loin d'être luxueux, moi loin d'être également un taudis. Disons que c'était banal, pour une personne aisée. Arrivé à l'intérieur, il alluma la lumière et esquissa un sourire vu la chaleur qu'il faisait. Il déposa les clefs dans l'entrée, lança sa veste sur le canapé et attrapa le téléphone pour appelé ses beaux-parents.

    -Oui, ça vous va si je viens chercher Jade demain vers 18h00? [...] J'ai une réunion. [...] D'accord, pas de problème. , au fur et à mesure qu'il parlait, il se dirigeait vers sa chambre et n'entendit pas la porte d'entrée s'ouvrir, trop absorbé par la conversation au téléphone avec son beau père qu'il ne supportait pas. Retirant sa cravate, il poursuivit. Mais si ça ne vous plaît pas je peux venir la chercher maintenant. [...] J'en ai rien à faire. Vous passez votre temps à vouloir la voir, moi je m'en fiche. Ça ne m'empêchera pas de dormir. [...] Très bien, au revoir.

    Lorsqu'il raccrocha, il se dirigea vers le salon et reposa le combiné à sa place et lâchant simplement un :

    -Quelle tâche ce type...

    Enfin, il prit la direction de la salle de bain. Là, il se déshabilla et laissa son pantalon de costume noir et sa chemise blanche giser sur le sol, en compagnie de son boxer, de ses chaussettes et chaussures. Puis il se retrouva sous le douche, appréciant être sous le jet d'eau chaude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corie B. Kane
    Hot, Bitch & Wore it's me.



Nombre de messages : 335
Votre Avatar . : Jessica Szohr
Date d'inscription : 02/01/2009

{Me; Myself & I.
Popularité:
5/100  (5/100)
"University; Who are you?_;: *Human' member
"Caractère; Points forts & faibles_;:

MessageSujet: Re: Dans son appartement [PV]   Dim 11 Jan - 21:55

    On était Jeudi en fin d'après midi et la jeune Kane était en ville depuis la fin des cours, une heure trente auparavant. Elle faisait des achats avec quelques amis. Elle voulait s'acheter une nouvelle robe pour la soirée qui allait commencer dans moins d'une heure et qui se passait chez les Money. Au final elle eurent finit leurs achats, des paquets énormes a chaque bras. Corie avait acheter deux robes. L'une verte pailletée qui arrivait juste au dessus des genoux et qui était très près du corps. L'autre était noir, avec un décolletée très sexy et une ceinture très fine sous la poitrine, qui soulignait cette dernière. Alors qu'elle était dans l'un des meilleurs café de la ville et que ses amis parlaient abondamment et qu'elle perdaient la moitié de ce qu'ils disaient, elle tourna la tête vers l'extérieur, regardant la place qui était face à elle. Au moment où elle s'apprêtait a reprendre la discussion qu'elle avait laissé quelques minutes auparavant elle vit un pick up noir qu'elle connaissait très bien. Elle suivit le véhicule du regard jusqu'à ce qu'il tourne au coin d'une rue. Elle savait ou le véhicule se dirigeait. Elle se leva sous le regard de ses amis, elle prit ensuite ses sacs et enfila rapidement son manteau.

    -Je vais devoir vous laisser, j'ai une petite course à faire!

    -Ou sa exactement?! l'interpella l'une de ses copines

    La jeune brune se tourna vers elle alors qu'elle était sur le point de sortir du café. Elle l'a regarda un sourire narquois et malicieux sur les lèvres.

    -Ne m'attendez pas ce soir.

    Et sans un mot de plus elle sortit et courut jusqu'à sa voiture qui était a quelques pas de là. Elle prit la même route que le Pick Up noir qu'elle avait vu et continua sur la même route jusqu'à tourner dans un lotissement. La jeune fille roulait très vite, malgré le verglas, elle avait l'habitude dans sa mini Cooper grise qui frollait souvent les limitation de vitesse. Elle rattrapa le Pick up, restant à une centaine de mètre de ce dernier. Ce dernier tourna et se gara devant un petit appartement. Corie attendit qu'il eut fermer la porte pour se garer un peux plus loin, elle coupa le moteur et passa à l'arrière de sa voiture. elle se déshabilla rapidement jusqu'à se retrouver en sous vêtement. elle enfila sa robe noir, se dépourvut de son soutient gorge, arrangea ses cheveux et remit un peux de rouge sur ses lèvres. Sa sœur avait laisser ses talons noir sur la banquette arrière, elle les chaussa et sortit de la mini. elle ferma et se dirigea vers l'appartement. Elle savait que la petite n'était pas là, d'après ce que lui avait dit une de ses amis qui connaissait Lisa Cole, une fille qui était à la limite d'être la fille de William Davis, la petite n'était pratiquement jamais là les soir de semaine. Oui Corie était une vraie garce prête a tout pour avoir ce qu'elle veut et a qui faire du mal aux autres ne dérangeait pas plus que sa, mais pas sa... Pas faire face à la fille de son professeur. Elle ouvrit délicatement la porte et entendit dans le fond la vois de William Davis qui parlait surement au téléphone. Sa voix ne devint qu'un murmure jusqu'à ce qu'elle ne l'entende plus. Elle alla face au premier miroir qu'elle vit. Son visage était intact, elle réajusta la robe sur ses hanches et alla vers l'endroit ou il c'était dirigé. Elle sourit en remarquant qu'il était dans la salle de bain et qu'il c'était déshabiller en route. Elle ramassa le boxer et pénétrai dans la toute petite salle de bain. Elle ferma doucement a clé et prit cette dernière dans sa main. Elle vit le corps parfais de son professeur se douchant. Qu'il était sexy bon sang! Elle se déchaussa et se plaça tranquillement sur la cuvette des toilettes, face à la douche, le boxer pendouillant toujours dans sa main droite. William était dos à elle.

    -Je vous préfère définitivement nu!

    Elle sourit alors qu'il sursautait.

    -Salut William! Bonne journée?

    Son regard et son sourire d'allumeuse parfaitement maitrisé, Corie ne pensait qu'a une chose: coucher enfin avec lui! Depuis le temps qu'elle le charmait ouvertement!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Davis
Charming Man, Charming Teacher


Nombre de messages : 69
"Citation" : "Ce n'est pas parce qu'une erreur est partagée par le plus grand nombre qu"elle devient une vérité"
Votre Avatar . : Patrick Dempsey
Date d'inscription : 01/01/2009

{Me; Myself & I.
Popularité:
0/100  (0/100)
"University; Who are you?_;: *History' teacher
"Caractère; Points forts & faibles_;:

MessageSujet: Re: Dans son appartement [PV]   Dim 11 Jan - 22:20

    Pendant que l'eau brûlante coulait le long de son corps, William semblait pensif. Il repassait dans sa tête la semaine qui s'était écoulée. Il n'avait pas beaucoup vu sa fille ces derniers temps, étant donné que ses beaux parents souhaitaient qu'elle dorme pas mal de temps chez eux, chose qu'il supportait de moins en moins. Après tout, c'était lui le père, et il était incontestablement le meilleur de tous. Il prenait le rôle de père et même de mère très au sérieux. Il savait faire la lessive, était un véritable cordon bleu, faisait le ménage, certes, pas aussi bien qu'une femme de ménage, il se rappelait exactement de tout, les dates d'anniversaire, les horaires à lesquelles sa fille commençait et terminait sa journée. Et il s'était même surpris l'année dernière à faire plein de cookies pour le jour de la fête de l'école primaire. Sans préciser le fait qu'il regardait tout les épisodes de Bob l'éponge sans broncher, bien qu'il les détestait tous autant les uns que les autres, mais il ne disait rien, juste pour avoir le bonheur de la voir s'endormir dans ses bras. Donc oui, il était de loin un papa exemplaire, et ses beaux-parents tentaient de lui faire croire le contraire. Un instant il soupira et glissa ses mains dans ses cheveux bruns.

    -Je vous préfère définitivement nu!

    Le son d'une voix qui n'était pas la sienne le fit sursauter. Et, instinctivement, il se retourna, bien qu'il savait déjà qui c'était, connaissant la voix de Corie B. Kane par coeur. Mais il voulait être sûr qu'il ne rêvait pas. Aussitôt qu'il la vit assise sur la cuvette des toilettes, brandissant fièrement, dans sa main, le boxer qu'il avait retirer trois minutes plus tôt, il sursauta à nouveau et eut pour réflexe de cacher son sexe avec ses mains, bien qu'elle avait déjà eu le temps de le voir.

    -Salut William! Bonne journée?

    Il rêvait. Oui, ce n'était pas possible qu'une de ses élèves se soit infiltrée chez lui pour le surprendre dans sa douche... quoi que... il ne fallait pas sous-estimer Corie, elle était capable de tout. Rapidement, il la coupa pour lui demander sur un ton ahuri :

    -Mais bon sang qu'est-ce que vous faites ici?!

    Il remerciait le ciel qu'en fait sa fille soit chez ses grands-parents, car jamais il n'aurait voulu qu'elle voit une femme avec lui, autre que sa mère décédée. Il eut pour réflexe de sortir de la douche et d'attraper la première serviette qui se présenta à lui, et l'enroula autour de sa taille, n'en revenant toujours pas qu'elle soit ici, avec son air toujours aussi aguicheur et cette petite robe noire qui, il devait l'avouer, la rendait sublime, parfaite et désespérément désirable. Mais il ne montra rien, bien trop énervé pour cela. Sourcils froncés, il haussa la voix :

    -J'ai une fille de quatre ans ! Ça ne vous serait pas passé par la tête qu'elle aurait pu se trouver dans cet appartement ce soir?! Mais bon sang où avez vous la tête?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corie B. Kane
    Hot, Bitch & Wore it's me.



Nombre de messages : 335
Votre Avatar . : Jessica Szohr
Date d'inscription : 02/01/2009

{Me; Myself & I.
Popularité:
5/100  (5/100)
"University; Who are you?_;: *Human' member
"Caractère; Points forts & faibles_;:

MessageSujet: Re: Dans son appartement [PV]   Sam 17 Jan - 1:50

    Le premier réflexe qu'il eut fut de cacher ses parties intimes. La jolie brune retint un éclat de rire à ce geste remplit de gêne, et totalement pudique. William Davis était, comme la plupart des filles de l'université le savait, une personne très calme, simple, avec des base d'éducation et de savoir vivre très impartial. Sa n'enlevait pas son charme, son corps parfait, ses yeux magnifiques et son sourire craquant, tout au contraire. Son air de père parfait ajoutait à son charme. Et puis, sa aussi tout le monde le savait, Corie adorait avoir ce qui lui était défendait. C'est simple, il suffit qu'elle sache que quelque choses est tout simplement interdit elle se jettera dessus. La plupart du temps parce qu'elle veut repousser ses limites et obtenir ce que les autres ne peuvent avoir, car ils se plient aux règles. Dès l'enfance l'ainée des jumelles Kane avait eut une attirance pour aller en travers des règles, et ce n'était surement pas ses parents qui auraient pu l'a canaliser. Les choses se sont empirer au fils du temps jusqu'à ce que les gens autour d'elle l'a laisse faire. Mais Corie ne se satisfaisait plus, pourquoi faire des choses interdites si elles ne le devenait plus pour elle. Elle repoussait donc ses limites, et c'était tombé sur son professeur d'histoire. En cours la jeune femme ne se faisait pas réellement remarqué. elle passait son temps a parler a ses voisins, ou simplement a sécher. elle l'avait allumer en fin de cours ou dans les couloir de l'université, très ouvertement. Jusque là elle avait sortit son petit jeux de petites lycéenne qui chauffe tout ce qui passe, mais elle c'était décidé a passer a la vitesse supérieur en voyant que son prof ne mordait pas à l'hameçon comme les autres.

    -Mais bon sang qu'est-ce que vous faites ici?!

    William sortit de la douche et prit précipitamment une serviette qu'il enroula autour de sa taille, toujours aussi mi énervé-mi gêné. Corie vit le regard de l'homme l'a détailler des pieds a la tête mais elle ne déchiffra pas, puisque ces derniers devinrent remplit de foudre. Elle leva les yeux quand il commença à s'énerver.

    -J'ai une fille de quatre ans ! Ça ne vous serait pas passé par la tête qu'elle aurait pu se trouver dans cet appartement ce soir?! Mais bon sang où avez vous la tête?

    -Du calme!

    Elle avait lancé ces deux mots comme un reproche mais avec une voix douce et calme. Elle se releva de la cuvette et s'approcha très lentement du corps de William. Elle était sur la pointe des pieds, le sol de la salle de bain étant mouillé. Elle le fixait dans les yeux. Il ne pouvait l'a contourner car il n'y avait pas assez de place en largeur. Elle se mordilla la lèvre inférieur, toujours le caleçon suspendu a son index.

    -Jade, c'est sa?! très bien choisit comme nom, jolie et simple. Une pierre précieuse. Mais a ce que je sais elle n'est pas souvent ici, donc je ne vois pas pourquoi vous vous énervez?!

    Ses mots étaient des murmure qu'il entendait seulement parce qu'il était tout proche d'elle. Elle continua ses petits pas jusqu'à ce que William ne puisse plus reculer et qu'il se plaque contre le mur en carrelage. Elle se colla a son corps à demi nu. Elle sentait la chaleur se dégager de lui et elle eut une satisfaction grandissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Davis
Charming Man, Charming Teacher


Nombre de messages : 69
"Citation" : "Ce n'est pas parce qu'une erreur est partagée par le plus grand nombre qu"elle devient une vérité"
Votre Avatar . : Patrick Dempsey
Date d'inscription : 01/01/2009

{Me; Myself & I.
Popularité:
0/100  (0/100)
"University; Who are you?_;: *History' teacher
"Caractère; Points forts & faibles_;:

MessageSujet: Re: Dans son appartement [PV]   Sam 17 Jan - 15:26

    William savait qu'il était un professeur très apprécié physiquement, surtout par les jeunes femmes. Mais pour tout avouer, il ne pensait pas que l'une d'elles serait capable d'aller même jusqu'à le suivre dans son appartement en fin de journée pour le surprendre dans sa douche. Cela relevait de l'irréel. Peut-être s'était-il assoupi sur le canapé après le fameux coup de fil avec son beau-père? Peut-être qu'il était tout simplement en train de rêver. Et s'il rêvait, c'était que son inconscient avait réellement envie d'une relation avec cette jeune femme. Cependant, il ne rêvait pas. Elle se tenait bien là, assise sur les lunettes des toilettes. Furieux, il avait haussé la voix jusqu'à ce qu'elle fasse entendre la sienne pour lui ordonner en quelques sortes de se calmer. Et à sa grande surprise, il ferma les lèvres pour que plus aucun son ne sorte.

    Elle se leva enfin de la cuvette et s'approcha doucement de lui tout en lui parlant de sa fille. William reculait au fur et à mesure qu'elle faisait des pas en avant. Mais comme la salle de bain était plutôt petite, il se retrouva rapidement dos au mur glacé, ce qui le fit frissonner. Comment était-elle au courant que sa fille s'appelait Jade? Et qu'est-ce qui lui faisait croire qu'elle n'était pas souvent ici? C'était faux. D'accord, cette semaine, ses grands-parents l'avaient un peu trop monopolisé, mais le reste du temps, elle vivait ici au moins six jours sur sept. Bref, il fronça les sourcils avant de répliquer.

    -Détrompez vous, elle est très souvent ici. Et qu'est-ce que vous en savez d'ailleurs?!

    Puis tout à coup, il sentit le fine robe noire de la jeune femme et quelques parcelles de sa peau se coller contre la sienne. Là, il frissonna de plus belle. L'arrière de sa tête se posa contre le carrelage tandis qu'il fermait les yeux un instant au contact de sa poitrine contre son torse. Comment résister à de telles avances? Après tout, il restait un homme, célibataire qui plus est. Une magnifique jeune femme était là, devant lui, ou plutôt contre lui, cherchant à le faire craquer. Et même s'il semblait furieux, il ne pouvait nier le fait que ce petit jeu commençait à l'amuser. Il n'y avait qu'à voir son visage. Sa longue chevelure d'ébène, et ses yeux aux couleurs de l'océan. Elle était d'une grande beauté, d'un charme fou. La seule chose qui le décevait était peut-être qu'elle ne devait pas avoir assez de respect pour son corps pour avoir cette réputation de croqueuse d'hommes. Elle méritait plus, il en était certain. Mais elle s'était forgée cette image de fille d'un soir. Elle aurait pu être tellement plus, beaucoup d'hommes auraient rêvé l'avoir pour toute leur vie.

    Le désir montait et sincèrement, il ne pouvait rien faire contre. Suite à une pulsion, il craqua, elle venait de gagner. Il se surpris à saisir ses poignets et à la plaquer doucement dos contre le mur, tout comme ses mains. De cette façon il l'emprisonnait, tandis que son corps se colla au sien, au même moment que ses lèvres venaient à l'encontre des siennes dans un baiser fougueux où la passion et le désir étaient maîtres. William laissa ses mains glisser le long de ses bras, une se logea dans sa longue chevelure noire, l'autre demeura en bas de son dos, juste à la naissance de ses fesses, calant ainsi davantage Corie contre lui. Puis cette même main finit par glisser sous sa cuisse, qu'il passa autour de son propre bassin, laissant ainsi le bas de leur ceinture s'effleurer malgré les vêtements. Ses lèvres avaient un petit goût sucré, un peu comme de la pêche. Et il s'efforçait de ne pas sentir son parfum qui l'enivrait, mais il ne put se contrôler, elle avait une merveilleuse odeur.

    Sachant que s'il continuait à l'embrasser ainsi, il serait capable de lui faire l'amour à même le sol s'il le fallait. Il trouvait même étrange qu'en sa compagnie, le désir puisse monter aussi rapidement. Elle était désirable comme jamais, et ce fut d'ailleurs la raison pour laquelle il décolla à contre coeur ses lèvres des siennes et recula de quelques pas.

    -C'est une très mauvaise idée.

    Cette très mauvaise idée était le fait qu'une relation entre un élève et un professeur était interdit. Il ne pouvait pas prendre le risque que Corie aille tout répéter, il n'avait pas grande confiance en elle et s'était compréhensible. Si cela venait à se savoir, le professeur Davis aurait de très grandes chances de se faire virer. Mais il avait un enfant, et devait subvenir à ses besoins. Sans travail, cela serait difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corie B. Kane
    Hot, Bitch & Wore it's me.



Nombre de messages : 335
Votre Avatar . : Jessica Szohr
Date d'inscription : 02/01/2009

{Me; Myself & I.
Popularité:
5/100  (5/100)
"University; Who are you?_;: *Human' member
"Caractère; Points forts & faibles_;:

MessageSujet: Re: Dans son appartement [PV]   Dim 18 Jan - 21:13

    Elle fut transporter d'une chaleur agréable et enivrante. Le gel douche de l'homme était agréable. La seule envi qui la prenait à l'instant était de l'embrasser. Sentir ses lèvres qu'elle était persuadé être douce et passionné à la fois. Sa langue tendre et envoutante. Il lui faisait un effet qu'elle avait du mal a expliquer. Une partie de son inconscient se demandait dans quel but elle faisait sa. Pour le danger, oui évidemment. Et aussi parce qu'elle ne se satisfaisait plus a coucher avec les gars de son âge sans que ces derniers lui refusent quoi que sa soit. La jeune Kane couchait sans sentiments et à vrai dire la dernière fois qu'elle avait ressentit quelque chose pour un homme qui ne soit pas seulement que du désir, ce même garçon lui avait brisé le cœur en des millions de morceaux. Mais à part sa, elle n'en avait aucune idée. Après tout elle ne comptait pas avoir une relation quelque conque avec son prof: c'était tout bonnement suicidaire. Pour combler a jamais ce manque? Surement aussi.

    -Détrompez vous, elle est très souvent ici. Et qu'est-ce que vous en savez d'ailleurs?!

    Elle entendit un son de reproche, il était vexé. Elle se contenta de lever les yeux vers les siens et de le dévorer ardemment de ses prunelles bleus. Elle avait réellement envi de lui, partagé la passion qui l'a dévorait de l'intérieur avec lui. elle avait chaud tout en ayant froid. Quelques gouttelettes apparurent sur le torse de William, elle passa son index et l'effaça lentement. Il sembla abandonner la partie, il ferma les yeux et balança sa tête en arrière. Elle laissa tomber le boxer de son professeur et posa donc ses deux mains libres sur ses hanches nus et encore humides. Elle approcha son visage de son cou et y déposa quelques baisers tendres. Elle prenait tout le temps et n'avait aucune envie d'accélérer le pas. Elle remonta tout aussi lentement ses mains, frôlant son ventre, son torse, son cou, son visage jusqu'à laisser atterrir ses doigts dans la chevelure auburn de l'homme. Ses baiser remontèrent eux aussi jusqu'à frôler ses lèvres. Au moment où elle s'y attendait le moins il prit ses poignet et la plaqua avec passion contre le mur, le même contre lequel il se trouvait. Elle le dévisagea sans émotion particulière alors qu'il fit joindre ses lèvres a celles de Corie. Elle ferma les yeux pour apprécier comme il se devait ce baiser fougueux et langoureux. Il fit glisser l'une de ses mains dans sa chevelure et l'autre en dessous du dos ce qui provoqua un léger frisson de plaisir à la jeune étudiante. La trajectoire de la main alla juste à côté de l'aine, l'excitant d'avantage. Leurs corps aurait pus se confondre tellement ils étaient collés l'un contre l'autre. Seul le teint plus bronzé de Corie réussissait a différencier. elle s'apprêtait a dénouer la serviette que William avait autour du bassin mais il s'arrêta brutalement de l'embrasser et s'éloigna légèrement de son corps brûlant.

    -C'est une très mauvaise idée.

    Elle le fixa, il avait la tête baissé comme un enfant qui se sentait gêné. Évidemment elle se doutait de ce que voulait dire sa phrase. "Tu es une élève et moi un prof. On a pas le droit". La seule façon que les gens auraient pu apprendre leurs relation proviendrait de la jeune femme puisque William n'était pas aussi débile pour se mettre en danger. Corie ne pouvait pas lui en vouloir, après tout elle avait la réputation de peste capricieuse, pourrie gâtée et qui faisait du chantage a pratiquement tout le monde. Toute l'université connaissait ses conquêtes et les coups foireux et dégueulasses qu'elle avait eut et faites depuis qu'elle était arrivé à Chapel Hill. Et sa ne l'a dérangeait absolument pas, a vrai dire elle s'en contre foutait. Les gens l'avaient toujours jugés sans la connaitre et les gens qui l'a connaissaient se comptait sur les doigts d'une seul mains. Elle ne livrait aucun secret, ne laissait pas sa "vie privée" au cours des conversations. ce que les gens savaient n'avait rien a voir dans le cœur de la jeune brune. Ce n'était que subtilités. Elle remit ses mains autour du cou de William et le replaça contre elle. Elle positionna ses lèvres contre son oreille.

    -Si c'est le fait que tout le monde finissent par savoir ce qui pourrait se passer ici, tu peux arrêter de te tracasser. Sa fait des mois que je te drague ouvertement et je suis a deux doigts d'avoir ce que je veux alors ne me crois pas assez stupide pour mettre sa en péril en racontant tout aux gens.

    Elle embrassa tendrement son lobe et remonta sa cuisse autour de la serviette de William. Elle ne tenait plus, elle le voulait a l'instant.

    -Tu as envi de moi et c'est totalement réciproque, cette soirée restera entre toi et moi. Quand je jure c'est toujours sincère, je le jure.

    Elle mis son front contre le siens et l'embrassa passionnément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Davis
Charming Man, Charming Teacher


Nombre de messages : 69
"Citation" : "Ce n'est pas parce qu'une erreur est partagée par le plus grand nombre qu"elle devient une vérité"
Votre Avatar . : Patrick Dempsey
Date d'inscription : 01/01/2009

{Me; Myself & I.
Popularité:
0/100  (0/100)
"University; Who are you?_;: *History' teacher
"Caractère; Points forts & faibles_;:

MessageSujet: Re: Dans son appartement [PV]   Dim 18 Jan - 22:21

    -Je vous fait confiance.

    Corie connaissait les mots pour la rassurer, elle semblait si sincère. Et s'il lui accordait sa confiance, il espérait sincèrement qu'elle ne le trahirait pas. Si son charme n'avait pas été aussi grand, probablement qu'il aurait pu encore une fois la repousser. Mais juste la vue de son visage le faisait frissonner, il voulait connaître la vraie demoiselle Kane, celle que peu de personnes connaissaient. Il voulait oublier l'espace d'une nuit l'image d'aguicheuse qu'elle s'était faite. Pour ce soir, elle était une jeune femme charmante qui le désirait et qu'il désirait plus que tout. Elle jouait la carte de la séduction avec lui, pour le faire de nouveau craquer, pour qu'il se soumette à ses avances. Ce fut d'ailleurs ce qu'il fit assez rapidement. Elle finit par embrasser passionnément ses lèvres, et lui ne trouva aucun courage à la repousser. Sa main glissa sous sa cuisse et il répondit à son baiser dans une grande tendresse.

    Lorsque ce baiser prit fin, il recula doucement la tête, juste pour pouvoir la regarder dans les yeux un instant. Ses magnifiques prunelles bleus, dont la couleur ressortissait davantage en compagnie de ses longs cils aussi noirs que ses cheveux, le rendaient fou. Il aurait pu l'observer des heures tellement elle était belle. Ses longs et fins sourcils lui donnaient un petit air malicieux et terriblement charmant. Il avait envie d'elle, maintenant, ici même. Il voulait sentir leurs corps ne faire qu'un, leurs lèvres brûlantes s'effleurer de nouveau. Et même s'il la trouvait d'une grande beauté dans cette légère robe noire, il n'avait qu'une envie, la lui retirer pour goûter chaque parcelle de son corps. Sa main qui s'était logée dans ses longs cheveux, se promenèrent jusqu'à son épaule droite, alors qu'il glissait ses doigts, dans un geste expert, la petite bretelle de ce vêtement. Là, son épaule fut dénudée et il put déposer ses lèvres dessus. Corie se trouva de nouveau contre le mur glacé, alors qu'il entreprenait soigneusement de la dévêtir de cette robe. Lorsque celle-ci tomba sur le sol, notre Franco-Irlandais eut la confirmation de son idée : elle ne portait qu'une petite culotte en dentelle, sans soutient-gorge. D'ailleurs, il ne put s'empêcher d'esquisser un sourire satisfait. Il effleura timidement son sein droit du bout des doigts alors qu'il remontait ses lèvres sur sa machoire pour la couvrir de baisers et la lui mordiller sensuellement et avec amusement.

    Il avait envie de lui dire à quel point il la trouvait belle, qu'elle était d'une beauté sans égale, presque inhumaine. William Davis ne se rappelait pas au cours de ses trente-trois ans, avoir déjà vu une femme mêlant autant de beauté et de charme comme ce fut le cas pour Corie. Elle était tout simplement parfaite, certainement l'une des femmes les plus belles qu'il avait pu rencontrer dans sa vie. Et encore, il trouvait ce mot bien faible pour expliquer ce qu'il en pensait. Elle représentait à ses yeux la fascination, la tentation féminine, le désir intense et la passion brûlante.

    Il lui donna un dernier baiser d'une tendresse infinie avant d'atterrir à genoux devant elle. Ses mains lui donnaient des caresses au niveau de ses cuisses, effleurant ses fesses et parfois l'aine du bout des doigts. Quand à ses lèvres, elles donnaient mille et une douceurs sur son ventre plat et bronzé comparé à lui qui arborait une peau beaucoup plus blanche. Il ne pouvait s'empêcher de frissonner lorsqu'il sentait les fines mains de Corie dans sa chevelure brune, alors que lui, de ses doigts, glissaient de ses hanches à ses jambes en entraînant avec eux le sous-vêtement qui cachait son intimité. William le fit rejoindre la robe, alors qu'elle se trouvait à présent nue face à lui. Ses yeux se posèrent sur ce corps parfait sans émettre une expression moqueuse et quelconque gênante sur elle. Non, il ne pouvait se permettre de lui trouver un simple petit défaut physique aussi infime soit-il. Il avait bien trop de respect pour elle. Un beau sourire en coin se dessina sur ses lèvres, dévoilant les deux belles fossettes qui se creusaient immédiatement sur ses joues légèrement barbues à la vue d'un petit grain de beauté en forme de coeur qu'elle arborait près de son intimité, ce qui était terriblement sexy. Il se remit debout, collant de nouveau son corps nu contre le sien. Ses lèvres vinrent à la rencontre du lobe de son oreille alors qu'il lui chuchotait avec amusement et sincérité :

    -Très joli grain de beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corie B. Kane
    Hot, Bitch & Wore it's me.



Nombre de messages : 335
Votre Avatar . : Jessica Szohr
Date d'inscription : 02/01/2009

{Me; Myself & I.
Popularité:
5/100  (5/100)
"University; Who are you?_;: *Human' member
"Caractère; Points forts & faibles_;:

MessageSujet: Re: Dans son appartement [PV]   Jeu 22 Jan - 22:16

    Elle le laissa respirer et le fixa. elle se pressa dans les bras musclé de son professeur et passait son doigt sur chaque recoin de son torse. Soit il se donnait à elle l'instant sois elle allait devoir mettre toute ses qualités de conviction qu'elle avait. Apparemment elle n'en aurait pas besoin, il l'a regardait a son tour intensément beaucoup plus libre et détachée que les minutes qui c'étaient écoulés depuis son arrivée dans l'appartement.

    -Je vous fait confiance.

    Et il semblait sincère. elle sourit en remarquant qu'il l'a vouvoyait toujours. Sa l'a faisait toujours sourire, c'était l'un des seuls profs qui ne l'a tutoyait. Elle n'avait jamais cherché a savoir pourquoi, un charme qu'il avait pour lui et qui en faisait fondre plus d'une. Et enfin leurs corps commencèrent a se déambuler dans les mêmes mouvements, passionnés, envoutés, accordés l'un à l'autre. Elle sentait leurs désirs augmenter au fils des secondes qui passait et sa ne faisait qu'intensifier le sentiments de bien être qu'y était tout au fond d'elle même. La main de l'homme mûr caressait chaque petite parcelle de son corps de jeune femme. Elle sentit son regard sur elle mais elle n'y fit pas attention. elle avait l'habitude d'être regardé par les hommes, même très souvent mais pas ce genre de regard. Pas un regard de respect, pas un regard qui voulait dire "cette fille est une sublime fille avec qui j'aimerais passer du temps". Pas du tout. Les gars avec qui elle avait partagé son intimité, une partie de ses fantasmes, ses envies sexuelles, ces gars là était comme elle: des personnes dotés de très peux de sentiments doux. Elle n'était pas habitués a partagé une relation sexuelle sur l'attention à l'autre, c'était le désir, la passion et l'envie u sexe à l'état pure qu'elle partageait avec eux. Elle ne pouvait pas s'en plaindre, au contraire. Mais avec un homme comme William, qu'elle respecte malgré son ton d'insolence et le mépris qu'elle affichait a tous ses cours. Elle n'avait pas de regret a couché avec un homme veuf, père d'une petite fille encore à l'âge des poupées. Mais c'était le fait que ce moment avec lui l'a change, l'a fasse grandir. Elle avait mis toute les belles paroles du genre "le jour ou on se sent grandir, c'est le jour ou on sait qu'on devient quelqu'un". Elle se foutait bien d'être "quelqu'un" elle voulait juste s'amuser le temps qu'elle pouvait et e, profiter jusqu'à s'en épuiser, n'avoir absolument aucun regret. Être adulte gâcherait tout! Elle chassa ses dernières idées et se concentra sur lui. Elle lui enleva la serviette qui recouvrait encore ses parties intimes d'un léger mouvement de mains. Elle se courba lorsqu'il lui déposa de nombreux baiser dans le cou et dans les environs, frémit d'avantage quand il l'a dévêtit lentement de sa robe noir. Elle se retrouva seulement en petite culotte en dentelle noir. Quand elle se retrouva de nouveaux contre le carrelage elle sentit une vague de froid l'a saisir mais celle-ci s'enfuit lorsque William revint se coller contre sa peau nu. Elle se sentait désirer et elle put remarquer a quel point c'était bon de ressentir sa de nouveaux. Voir son reflet dans le regard d'un homme. Il s'amusa a l'embrasser tout en mordillant sa lèvre inférieur et cela l'a fit glousser. Ses baisers étaient mêlés de toute perfection qu'il fut sur cette terre. Il s'y prenait avec un agilité et une parfaite adresse, mais mélangeait harmonieusement avec la passion et le désir qu'ils partageaient tout les deux dans cette salle de bain de l'appartement du sexy Irlandais. Il s'agenouilla très lentement face à elle, l'a dénuda en faisait rejoindre sa culotte à sa robe. Elle le laissait l'a caresser sensuellement, alors qu'elle passait ses mains dans sa chevelure auburn, frôlant parfois sa barbe naissante. Il revint serrer son torse contre la poitrine de la jeune Kane. Il se prit a son jeux de chuchoter au creux de l'oreille alors qu'elle lui déposait un petit baiser dans le cou.

    -Très joli grain de beauté.

    Il avait dit sa sans une once de moquerie, avec sincérité et amusement. Elle eut un sourire ravis et elle le lui fit partager. Ce qu'elle partageait avec lui était assez étrange encore mais elle tentait de s'y faire pas à pas. Les nouvelles aventures avaient toujours mettre la jeune femme dans une très grande excitation. Elle ne put se retenir, elle grimpa a lui. Entourant ses jambes nus autour du bassin de William, encerclant son cou de ses bras fins. Comme pour s'assurer qu'il allait être rien qu'à elle et qu'il ne s'enfuirait pas a un moment. Elle était perché à lui et lui faisait partagé les baisers fougueux dont elle avait toujours eut le secret. Il avait une main entourant le bas de son dos et l'une sur sa fesse droite.

    - C'est moi où l'ambiance de cette salle de bain commence à être brulante?!

    Elle sourit comme une enfant et lui mordilla sensuellement l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Davis
Charming Man, Charming Teacher


Nombre de messages : 69
"Citation" : "Ce n'est pas parce qu'une erreur est partagée par le plus grand nombre qu"elle devient une vérité"
Votre Avatar . : Patrick Dempsey
Date d'inscription : 01/01/2009

{Me; Myself & I.
Popularité:
0/100  (0/100)
"University; Who are you?_;: *History' teacher
"Caractère; Points forts & faibles_;:

MessageSujet: Re: Dans son appartement [PV]   Sam 24 Jan - 20:36

    Lorsqu'elle grimpa sur lui en glissant ses cuisses autour de sa taille, William ferma un instant les yeux pour se contrôler un peu, comme s'il tentait encore de lutter contre la tentation, ce qui était peine perdue comme elle se retrouvait contre lui, nue, et que lui, avait une de ses mains contre ses fesses pour continuer de la porter. Comment aurait-il pu couper court à cet échange? Il restait un homme, donc, ne pouvait se stopper ainsi. La poitrine de la jeune femme se plaqua juste au-dessus de son torse, des bras frêles entouraient son cou pour s'accrocher, tandis qu'il devait lever la tête pour embrasser son menton, ses lèvres. La chaleur ne faisait que grandir à une vitesse impressionnante. Il captura sa bouche, avec plus de fougue et de passion, tout en restant doux dans ses gestes. Sa langue s'amusait avec la sienne, dans une danse frénétique, tandis que leurs souffles se coupaient et leurs coeurs s'accéléraient. Les gouttes d'eau qui avaient perlé sa peau s'étaient évaporées, laissant désormais seulement ses cheveux encore humides. Entre deux baisers, Corie lui demanda d'une voix suave :

    -C'est moi ou l'ambiance de cette salle de bain commence à être brûlante?!

    Un sourire apparut sur son visage alors qu'il mordillait sensuellement sa lèvre inférieure. Il lui répondit dans un chuchotement :

    -La salle de bain commence en effet à être brûlante.

    Son sourire s'agrandit lorsqu'il sortit de la salle de bain en la portant. Juste en face se trouvait sa chambre. Il s'y rendit et la fit délicatement tomber sur le lit recouvert d'une couette blanche. La pièce était plutôt classe et aurait pu être d'autant plus spacieuse s'il se décidait à ranger les tonnes et les tonnes de bouquins qui gisaient sur le sol, dénonçant son goût très développé pour la littérature. Une guitare au coin de la pièce, des feuilles en recouvraient un autre. Il avait allumé une lampe de chevet fort lumineuse, et, comme à travers la fenêtre on pouvait noter une obscurité des plus totales, lorsque l'on appuyait sur l'interrupteur, c'était une lumière tamisée qui remplissait cette chambre, et donnait une ambiance romantique et charnel.

    Alors que Corie se trouvait allongée sur le dos, William, lui, se plaça par dessus elle, laissant son corps frôler le sien à plusieurs reprises. Il lui donna un tendre baiser sur les lèvres, descendit jusqu'à son cou pour y en déposer une multitude. Il descendit, peu à peu, goûter à sa poitrine du bout des lèvres, avant de s'amuser à tracer de petits cercles avec ses doigts, autour de son nombril. Ayant les jambes repliées, William posa une de ses mains sur le genoux de Corie, alors qu'il déposait quelques douceurs sur ses cuisses, s'approchant de plus en plus de son intimité pour faire monter le désir. Pourtant, il n'alla pas pour loin, par pure provocation. Levant les yeux vers elle, il lui adressa un sourire taquin, avant de remonter jusqu'à ses lèvres qu'il captura avec envie et passion, alors que son bassin prenait place entre ses cuisses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corie B. Kane
    Hot, Bitch & Wore it's me.



Nombre de messages : 335
Votre Avatar . : Jessica Szohr
Date d'inscription : 02/01/2009

{Me; Myself & I.
Popularité:
5/100  (5/100)
"University; Who are you?_;: *Human' member
"Caractère; Points forts & faibles_;:

MessageSujet: Re: Dans son appartement [PV]   Sam 31 Jan - 23:41

    Ses baisers devenaient furtifs, endiablés et saccadés. Son cœur battait plus fort et plus rapidement qu' à l'habitude. La jeune New-yorkaise n'y faisait pas attention, après tout quand on s'apprêtait a faire l'amour avec l'un des plus beaux professeur de son université qui nous avait résisté depuis deux ans, il y avait de quoi être satisfaite nan?!! elle vit un sourire se former sur les charmantes et très attirantes lèvres de William, elle colla encore son front contre le sien et passa son doigt autour de sa bouche, lentement.

    -La salle de bain commence en effet à être brûlante.

    Elle sourit a son tour, ravit qu'il se soit décidé a profiter de ce moment qu'ils partageaient qui n'engendreraient rien par la suite. a part peut- être que le professeur n'aurait plus autant sa jeune étudiante derrière lui, des avances et des attouchement tout ce qui avait de "non-catholique". Peut- être remettraient- ils sa?! Ou peut- être pas, qui vivra verra... William sortit de la salle de bain d'un pas titubant et posant sa main libre sur les murs pour ne pas se cogner, Croie calée sur ses hanches. Ils entrèrent dans une autre pièce, plus vaste, mais neutre. Dès qu'il passèrent la porte de la chambre, Corie reprit ses baisers dévorants. William l'a renversa doucement sur la couette du lit. Il se mit juste au dessus d'elle, mais il se retenait par ses deux mains qu'ils avait positionné des deux côtés de sa partenaire. De là il commença toute une série de baiser sur toute les partie de son corps, fronçant son cou, sa poitrine et provoquant gentilllement son intimité, avec un sourire de grand enfant placardé sur sa bouche. Elle le voulait de plus en plus, que son corps ne fasse plus qu'un avec le siens. Il plaça son bassin entre ses cuisse et cette fois- ci la jeune Kane ne put retenir un petit gémissement de plaisir, a peine audible. Elle sentait qu'elle ne tiendrait pas longtemps, alors d'un regard elle lui fit comprendre qu'elle le voulait a cet instant précis en elle. Mais sans vraiment savoir pourquoi, elle bascula sur lui, avec le peux de force qu'elle possédait et se mit face à lui. Leurs intimités étaient l'une contre l'autre et elle sentait que celle de William était a son comble. La chaleur de la chambre était parfaite, plus fraiche que celle de la salle de bain et plus agréable. La tension sexuelle de l'ancienne pièce était moins forte ici, même si il y en avait tout de même. Elle se pencha sur le côté pour ouvrir l'un des tiroirs de la table de chevet à la recherche de préservatif, elle n'en trouva aucun. Elle fronça légèrement les sourcils mais continua a chercher dans les autres tiroirs, sans succès. Elle revint faire face a ses yeux.

    -Le fait que tu n'es pas de préservatif dans ta table de nuit sa veux dire quoi?

    Elle avait dit sa sur un ton taquin qu'elle avait ponctué par un simple baiser a la naissance de ses lèvres. Elle trouvait sa tout de même assez étrange. Toute l'université savait que William couchait avec Alice Shepard, professeur de sciences- chimie, et surement pleins d'autres femmes. Elle savait a quel point l'homme était prudent et prévoyant, sa en devenait parfois même agaçant a quel point il était adorable dixit Corie. Alors l'imaginer avec des relations sexuels non protégés lui donnait une nouvelle facette du beau Franco-Irlandais. Même pensait a se protéger, c'est dire!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans son appartement [PV]   Aujourd'hui à 3:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans son appartement [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur la cablage fibre dans appartement
» Liens inactifs dans Outlook Express
» [Résolu] Affichage images dans un mail
» compteur php dans page générée par e-anim
» [Résolu] Texte impossible dans Outlook Express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Flavor of the week;; le forum de référence de PRD. :: « Other places » :: « Chapel Hill » :: - Center Ridge.-
Sauter vers: